meditation

La prière est une pratique religieuse qui remonte à la nuit des temps. Elle revêt des dimensions individuelles et collectives. Elle s’exprime par des rituels, des paroles, des chants, de la musique, des danses, des processions, des sacrements, des jeûnes, voire des transes. Individuelles ou collectives, les prières en général s’adressent à des divinités ou des esprits.

Les prières collectives fondent des liens d’appartenance, et donc aussi d’exclusion, d’une communauté. Dans certaines circonstances, elles ont pour objet de demander une faveur au ciel comme en cas de guerre, de catastrophe naturelle ou d’épidémie. Elles créent des liens entre l’intimité de l’individu et la collectivité. Les rituels collectifs sont le plus souvent orchestrés par un prêtre ou un chamane qui représente également une autorité au service d’un ordre social. Ces rituels le plus souvent racontent une histoire dont les épisodes se répètent régulièrement. Les rituels imposent à la collectivité et à ses individus leurs rythmes temporels à l’échelle de la journée, de la semaine, de l’année et de la vie du berceau à la tombe. Les rituels religieux collectifs peuvent aussi constituer une convenance, plus ou moins contraignante, par laquelle l’individu doit montrer son appartenance sociale. Le revers de la médaille est que l’ostentation de la vertu religieuse n’est pas la preuve de la vertu.

La prière individuelle peut se rattacher à une prière collective dans un lieu de culte ou se pratiquer dans le secret de l’intimité. Même dans ce dernier cas, elle consiste souvent à réciter des textes codifiés comme le Pater noster pour les Chrétiens ou des mantras pour les Bouddhistes. La répétition des paroles et des sons peut conduire à des états mentaux singuliers. La lecture régulière des textes sacrés est une forme de prière. Certains considèrent que le travail quotidien, bien fait avec une intention de service au monde, est aussi une prière.

Pratiquement toutes les religions proposent des exercices spirituels de méditation (voir ce terme dans Wikipédia). La méditation est une concentration mentale sur un sujet, d’ordre religieux notamment. Cette concentration peut s’appuyer sur la raison, la contemplation ou la recherche du vide. En général la méditation est associée à des exercices corporels de relaxation, de régulation de la respiration et de représentation mentales diverses. Certains religieux pensent que la méditation rapproche du Dieu unique, d’autres, comme les Bouddhistes, de la vraie nature profonde de l’humain.

Il n’a jamais été possible de prouver par des protocoles scientifiques que la prière est efficace lorsqu’elle consiste à demander au ciel des faveurs particulières. Les miracles semblent toutefois exister en rapport avec la prière, mais pas systématiquement. Les pratiques méditatives, promues par de nombreuses techniques de psychothérapies, semblent donner des résultats positifs dans les domaines du stress, des troubles cardiaques voire des cancers. Malheureusement elles peuvent aussi conduire à de la confusion mentale ou être utilisées dans un but de manipulation mentale. Leurs excès conduisent en outre à des anesthésies acceptant la fatalité et maintenant les individus et les sociétés dans la passivité face aux injustices structurelles du monde.

A bonne dose, la prière et la méditation peuvent nous dynamiser en nous mettant en rapport d’empathie avec les systèmes cognitifs variés qui agissent en nous et hors de nous. Le souffle de notre respiration est l’intermédiaire entre les esprits et notre corps.

Er 24 09 2009

Publicités