Les chakras sont ces zones du corps humains que les yogis considèrent comme des centres spirituels et d’énergies. Ils sont au nombre de sept principaux et de centaines secondaires.

Les attributs de ces chakras varient quelque peu selon les auteurs.

  1. Chakra racine ou chakra base : Mulhadara
  2. Chakra sacré : Svadisthana
  3. Chakra du plexus solaire : Manipura
  4. Chakra du coeur : Anahata
  5. Chakra de la gorge : Vishudda
  6. Chakra du « troisième œil » : Ajna
  7. Chakra coronal : Sahasrara

L’interprétation que j’ai retenue et qui guide mes réflexions est la suivante.

Les chakras n’ont probablement pas de fonctions physiologiques. Leur réalité n’est pas objectivable selon une approche scientifique comme les autres organes. Ils ont des valeurs symboliques et métaphoriques des grandes fonctionnalités de l’Etre. La méditation et la concentration mentale sur ces endroits du corps permettent à la conscience d’entrer en rapport avec ces grandes fonctionnalités.

  1. Chakra racine ou chakra base : Mulhadara, situé au droit du pelvis, il symbolise notre appartenance à la terre et le point de contact de notre Etre avec celle-ci. C’est un lieu de d’échange d’énergies.
  2. Chakra sacré : Svadisthana, situé au droit des intestins, il symbolise la transformation de l’énergie reçue par la terre en énergie vitale pour notre Etre.
  3. Chakra du plexus solaire : Manipura, situé au bas du sternum, il symbolise l’orchestration de l’ensemble des processus métaboliques qui maintiennent notre organisme en vie.
  4. Chakra du coeur : Anahata , situé au niveau du cœur, il symbolise les rapports d’empathie de tout les composants des notre organisme entre eux ainsi que des rapport d’empathie de cet organisme avec l’environnement.
  5. Chakra de la gorge : Vishudda, situé au niveau des cordes vocales, il symbolise notre production d’information vers l’environnement et notre apport au monde extérieur.
  6. Chakra du « troisième œil » : Ajna, situé entre les deux yeux, il symbolise notre production intellectuelle, notre travail de compréhension du monde.
  7. Chakra coronal : Sahasrara, situé au sommet du crâne, il symbolise notre rapport à la transcendance, à un ordre qui nous dépasse.

Cette représentation des fonctionnalités de notre Etre, allant du bas vers le haut, va des réalités les plus matérielles vers les plus abstraites. Tout se passe comme si l’Etre vivant avait pour fonction de réaliser les liens entre la matière et la transcendance, entre des réalités appartenant à des ordres différents.

Cette représentation reste sans doute incomplète, car statique. Il faudrait inclure les pieds qui permettent de parcourir le monde, à la recherche de nourriture et de rencontres avec l’altérité. Les mains permettent de transformer concrètement  le monde et d’inscrire la marque de l’Etre dans celui-ci. Les cinq sens permettent de percevoir un spectre très étendu de la réalité extérieure et donc de la transformer par rétroaction.

L’Etre est aussi constitué de structures fractales aux identités propres qui s’emboitent les unes dans les autres comme des poupées russes. Notre organisme, délimité par une peau, se décline en organes, cellules, molécules, etc. Un organisme est une réalité émergente qui est plus que la somme de ses constituants. Notre Etre est intégré dans des Etre sociaux ou écologiques plus vastes.

A tous les niveaux d’organisation, les structures parcourent des états semi-stables entre le développement et la destruction. Tout se compose et se décompose en permanence à différentes échelles de temps et d’organisation. Cet aspect du fonctionnement du monde est celle du yin et du yang du taoïsme.

Le principe d’équilibre entre diversité et unité est la base de la régulation du réel.

Tout Etre est le résultat de plusieurs histoires et évolutions. Il naît, vit et meurt.

Notre Etre évolue à des échelles de temps, d’espace et d’organisation données. D’autres Etres évoluent, vivent pensent et aiment à d’autres échelles.

Les autres Etres.

Je postule que cette vision de la réalité par les chakras peut s’appliquer à d’autres Etres et systèmes : les animaux, les végétaux, l’écosystème, la climatosphère, le cosmos, la technosphère, les institutions humaines.

Tous ces Etres fonctionnent comme systèmes selon les principes décrits plus haut. Ils sont inscrits dans une matérialité d’où ils puisent l’énergie, la gèrent selon des rationalités propres et avec des formes d’empathies. Ils interagissent matériellement avec l’environnement également avec rationalité et empathie. Ils semblent toujours soumis à un ordre transcendant, ne serait-ce que celui de l’organisation directement sur-ordonnée. Les religions instituées donnent un cadre à la transcendance tant aux individus qu’aux sociétés.

Il est intéressant de noter que toute l’énergie qui sert aux vivants provient des rayonnements immatériels arrivés sur terre dans le passé ou actuellement.

Je tenterais une mise en corrélations des fonctionnalités symboliques des chakras pour ces différents Etres.

chakras humain végétal animal écosyst climat cosmos techno institut
racine terre terre terre terre minéral minéral humain humain
sacré aliments aliments aliments aliments soleil étoiles travail travail
plexus régulation régulation régulation régulation régulation loi physique régulation régulation
cœur empathie empathie empathie interaction interaction expansion intérêt éthique
gorge échange échange échange échange vie terre vie univers machine organisatio
œil raison adaptation adaptation complexité complexité raison ? besoin loi
couronne surnature société société élan vital écosystème Dieu ? humain humain
pied disséminatio graines disséminati disséminati vent eau rayons information territoire
mains travail fruits travail ? paysage viabilité énergies bien-être société
Temps ± 100 ans 100ans 10 ans 1000 ans 10000 ans milliards 100 ans 100 ans
Espace ± km 10 m km région terre infini terre pays

Il s’agit là d’orientations pour la réflexion. Dans ce tableau, les mêmes mots ont des nuances de sens différentes selon leur domaine d’application. Cette généralisation des chakras bien qu’incomplètes, indique l’unité du réel au-delà de sa diversité.

Publicités